Bienvenue dans notre Espace Guide d'achat
.  
Découvrez vite notre gamme de produits !



Bienvenue dans notre Espace Guide d'achat.
Vous trouverez ci dessous une multitude d'information et de conseils sur les critères
que vous devez prendre en compte pour l'achat de votre poêle à bois.

Guide d'achat "poêles à bois".


Sommaire :

1   >    Son utilité, et sa famille de produit
2   >    Son fonctionnement
3   >    Comment choisir ? Quel est le produit le plus adapté ?
4   >    Quels paramètres prendre en considération ?
5   >    Avantages et inconvénients
6   >    Les options des produits
7   >    Les fonctionnalités
8   >    Son installation
9   >    Les contre indications
10 >    Nos autres guides d'achat


1 >> Son utilité, et sa famille de produit [haut de page]

  • Famille de produit

Dans la famille des chauffages à bois, vous trouverez avant tout les poêles à bois, dits traditionnels.
Mais également d’autres types de chauffage à bois comme les poêles à pellets (ou granulés),
les chaudières à bois, et les inserts à bois.
Pour ce qui est des poêles à bois, nous disposons de poêles à bois économiques (premier prix, chauffage d’appoint),
et des poêles à bois dits « classiques » ou « traditionnels ».

  • Pourquoi chauffer au bois ?

Les poêles à bois sont destinés à chauffer les maisons privées en utilisant du combustible solide (bois de chauffage).

  • Le côté « traditionnel »

La variété des modèles permet l’aménagement de l’intérieur désiré afin de créer le confort, l’esthétique et la chaleur dans votre espace. Une chaleur au bois n’a rien de comparable avec celle d’un chauffage électrique.

  • L’aspect économique

Sans compter sur l’aspect économique en comparaison avec les chauffages électriques domestiques.
Documentation Flamme verte – Documentation institutionnelle


Famille de produit

Poêle à bois économique 11.5 Kw Poêle à bois traditionnel 5 Kw Poêle à bois traditionnel 9 Kw Poêle à bois traditionnel 10 Kw
Poêle à bois 10 Kw finition béton granite Poêle à bois traditionnel 16 Kw Poêle à bois traditionnel 18 Kw Cuisinière à bois traditionnelle14 Kw


2 >> Son fonctionnement [haut de page]

Comment fonctionne un poêle à bois ?

  • La puissance désirée

L’obtention de la puissance désirée dépend du combustible choisi, de la chaleur et de l’humidité nécessaire ; son allumage et son ravitaillement ; la régularisation de l’air principal et secondaire ainsi que le courant d’air, l’organisation efficace de l’échange d’air chaud ; etc ...
Bref, il s’agit d’un ensemble de paramètres à respecter et/ou à prendre en compte pour obtenir une chaleur agréable dans votre pièce.

  • Les combustibles

N’utiliser que du bois brut naturel, ainsi que des briquettes de bois sans adhésifs.
Il est important que le bois soit sec. Le bois sec est celui qui a une humidité de moins de 20%. On l’obtient quand le bois reste dans un endroit sec et aéré pendant au moins 2 ans.

  • Pourquoi le bois humide ne doit pas être utilisé ?

L’humidité dans le bois diminue la chaleur au moment de brûler. Une grande partie de la chaleur se perd dans l’évaporation de l’eau, et le reste peut alors être insuffisant pour assurer la chaleur nécessaire.
Par exemple, 20 kg de bois humide peut se transformer en 10 kg de bois sec et 10 litres d’eau, ajouté au feu.

La vapeur de l’eau diminue la température de combustion et contribue à la formation de suie, qui s’accumule et forme une épaisse couche noire sur les murs de la chambre à combustion, sur les céramiques de verre, sur les tuyaux et sur la cheminée.
La pollution de l’environnement augmente car les gaz laissent la cheminée imbrûlée.

Pour calculer le combustible nécessaire il faut prendre en compte que le chauffage d’un mètre cube, 25 à 180 Watts sont nécessaires indépendamment de l’exposition, de l’isolation, de la température extérieure et du vent.


3 >> Comment choisir ? Quel est le produit le plus adapté ? [haut de page]

Pour choisir son poêle à bois, il faut prendre en compte la surface à traiter. Un poêle à bois de 10 Kw est, par exemple,
parfaitement adapté à des pièces de 80/100 m² avec une hauteur de plafond standard (2.50 m.)

Ensuite, en fonction des hauteurs de plafond, soit du cubage (m3), il va falloir choisir un poêle plus puissant.
En cas de haut plafond, il est intéressant de proposer au client un ventilateur de plafond réversible été/hiver
pour faire redescendre la chaleur accumulée en hauteur l’hiver.

En effet, par défaut, la chaleur monte naturellement au plafond l’hiver. Un ventilateur de plafond va faire redescendre
cette chaleur au sol, une optimisation de votre système de chauffage,
et par conséquent des économies d’énergies non négligeables.

  • Les différents types de modèles

Notre catalogue de poêle à bois est composé de 2 types de poêle à bois :
Les poêles à bois dits économiques (chauffage d’appoint)
Les poêles à bois dits traditionnels (chauffage central ou d’appoint en fonction des modèles, et des puissances)


4 >> Quels paramètres prendre en considération ? [haut de page]

  • Signes de chauffage correct

Le chauffage se fait par des flammes, jusqu’à la transformation des bûches en braises.
Le but est d’éviter que le feu se consume et dégage de la fumée.
L’apparition de fumée n’est pas une chose normale quand les bûches brûlent, mais c’est une conséquence de la combustion,
et/ou de bûches humides et pas assez sèches.
Avec des bûches séchées et suffisamment d’air, un allumage immédiat devrait pouvoir être obtenu à chaque nouveau allumage.
La fumée qui sort de la cheminée doit être transparente ou blanche. Une fumée noire indique que le feu n’est pas correctement allumé.


5 >> Avantages et inconvénients [haut de page]

  • Avantages

Économique (c’est le combustible le moins cher),
Écologique (choix de combustion écologique),
Efficace (chauffe très bien, très bon chauffage direct),
Chaleureux, convivial, etc ...
Durée de vie.

  • Inconvénients

Besoin d’un espace de stockage dans un environnement sec
Approvisionnement en bois régulier (cela dépend des poêles et de leur autonomie)
Une seule pièce chauffée, si pas d’extraction vers les pièces voisines.



6 >> Les options des produits [haut de page]
En cours de mise à jour.


7 >> Les fonctionnalités [haut de page]
En cours de mise à jour.


8 >> Installation [haut de page]

En premier lieu il est important de placer le poêle sur une superficie qui ne soit pas combustible, qui soit résistante.
Une fois situé sur le lieu choisi, mettre le coude sur le conduit de fumée (seulement pour les modèles munis d’une sortie horizontale), connecter le tuyau dans le coude et faire de même pour les autres tuyaux, la tuyauterie du poêle peut être connectée à une cheminée de brique, préfabriquée, ou d’acier, en écartant tout matériel qui ne soit pas résistant et combustible.

Il est important de respecter la section de sortie de fumée du poêle sur tout le long du circuit d’évacuation de fumée,
car un changement sur une section plus ou moins grande pourrait nuire au bon fonctionnement du poêle.

La forme d’installation du poêle influera sur la sécurité et le bon fonctionnement de celui-ci, c’est pour cela qu’il est recommandé de faire appel à un professionnel.
Il est très important que le branchement des conduits de fumée dans la cheminée et dans le poêle soit correct et hermétique pour obtenir un retour adéquat.
Le poêle à bois se place sur un sol horizontal stable et ignifugé. Pour protéger le sol une base stable et ignifugée peut être utilisée, celle-ci devra dépasser le poêle d’au moins 50 cm en face et 30 cm sur les côtés.
Il ne devrait y avoir aucun objet qui puisse brûler ou être abîmé à une distance de 80 cm autour de la zone de radiations.

Avant de connecter le foyer à la cheminée ou du poêle, consulter un employé qualifié.
Les éléments à connecter (tuyaux de rosette et de fumée) doivent être fixés étroitement et durablement, pour qu’ils ne pénètrent pas dans la section de passage du poêle. Les tuyaux de la cheminée doivent avoir la même taille que les tuyaux à connecter du foyer.

L’air frais doit pouvoir entrer dans le foyer au moins 4 m3/h pour chaque Kw depuis la sortie d’air. Si cela est nécessaire il faut assurer une circulation d’air extérieur.


9 >> Contre indication et entretien [haut de page]

  • Ne pas brûler d’ordures

Brûler les déchets entraîne des conséquences imprévisibles, car à la différence des bûches sèches, les déchets contiennent différentes substances, qui réagissent quand on les brûle ensemble.
Par exemple, les ordures domestiques contiennent différents papiers de couleur et de plastique. Quand vous les brûlez, ils ne sont pas détruits. L’une des substances des papiers et des plastiques qui ne brûle pas est la dioxine – un produit chimique très vénéneux, qui ne se décompose pas et peut être inhalé par les animaux et les hommes.
Toutes les cheminées et les poêles sont fabriqués et testés pour fonctionner avec du bois sec sans colle ni peinture. Il est permis d’utiliser du papier journal ordinaire mais seulement pour l’allumage initial.

Ne pas brûler :

- les ordures ménagères ;
- du bois avec de la colle ou de la peinture ;
- du contreplaqué ou des reliures de bois.


  • Nettoyage, entretien et préservation

Après l’achat, le poêle doit être traité prudemment et protégé par les dégâts mécaniques.
Il est peint avec de la peinture noire thermorésistante qui cuit pendant le(s) premier(s) allumage(s) et devient mécaniquement stable. Quand la peinture cuit, le lieu doit être aéré pour dégager les fumées.

Pendant l’opération, la porte du foyer doit être fermée. Quand on ouvre la porte pour remettre du bois, les portes de l’air principal doivent être fermées et il faut faire attention à ne pas faire tomber de combustible et s’assurer qu’il ne tombe pas hors du foyer.
Ne pas toucher le foyer mains nues, pendant qu’il est encore chaud.
Le plateau à cendres doit être nettoyé régulièrement. Ne jetez pas les cendres dans un réservoir en plastique.

Nettoyez régulièrement les sections de passage des conduits de gaz dans le foyer et les tuyaux.
Les surfaces peintes doivent être nettoyées avec un tissu mouillé. N’utilisez pas de détergents. Si vous voulez rafraîchir la peinture utilisez une fiole ou un spray adapté.

Pour nettoyez plus facilement les cavités dans le four à cuisson, le bouton tournant du four doit être levé.
La vitre doit être nettoyée avec une serviette humide, et quand c’est nécessaire elle peut être nettoyée avec du détergent et de l’eau abondante après l’avoir retirée de la porte. Les vitres épaisses doivent être nettoyées et séchées quand elles sont froides.

Pour éviter la condensation et une possible corrosion quand le foyer n’est pas en fonctionnement pendant une longue durée (par exemple pendant une période de non-chauffage) il doit être vidé de ses cendres et des combustibles. Laissez la porte entrouverte, et les éléments ajustés – ouverts, pour une meilleure circulation autour du foyer.
N’effectuez aucune modification non-autorisée dans le design !
Pendant les réparations n’utilisez que les pièces de rechange originales du fabricant.

Pour toutes autres questions techniques, nous vous invitons à contacter nos techniciens à l'aide de notre formulaire : [ suivre ce lien ]

10 >> Nos autres guides d'achat [ haut de page ]

>> Chaudière à bois 
>> Chauffage 
>> Climatiseurs mobiles 
>> Climatiseurs mono Split 
>> Climatiseurs prêt à poser 
>> Extracteurs d'air
>> Déshumidificateurs d'air
>> Humidificateurs d'air
>> Rafraîchisseurs d'air
>> Ventilateurs de plafond 
>> Ventilation